Qui décide d’acheter pour louer?

Si vous avez envie d’acheter un logement, sachez que c’est le bon moment pour investir. En effet, tous les indicateurs sont au vert:

  • les banques accordent actuellement des emprunts immobiliers à des taux d’intérêts qui n’ont jamais été aussi bas
  • sous conditions, vous pourriez financer une partie de votre projet avec un prêt à taux zéro
  • quand vous pensez acheter un appartement pour le louer, vous pourriez, là aussi sous conditions, profitez des avantages de la loi Pinel.

Etat des lieux

Vous aurez le choix entre acheter appartement pour louer dans le neuf ou dans l’ancien. Mais, c’est clairement dans le neuf que vous profiterez de plus d’avantages. Déjà parce que les frais de notaire sont réduits dans le neuf par rapport à l’ancien. Ensuite, pensez que vous n’aurez pas de gros travaux à effectuer avant une dizaine d’années. Hormis les travaux de décoration, vous n’aurez rien à faire.

De plus, comme vous achetez un logement sur plan, vous réceptionnerez un logement sur-mesure, ou presque, et sans dépenser un centime de plus. Comme rien n’est encore construit, dans la limite du faisable, vous pouvez demander à bouger voire supprimer une cloison. Vous aurez aussi le choix des peintures et des revêtements de sols. Sans oublier que les nouveaux bâtiments sont construits suivant des normes énergétiques bien précises. En clair, vous verrez une nette différence sur votre prochaine facture de chauffage !

 

Quand pensez-vous acheter pour louer?

Comme précisé plus haut, si vous décidez d’acheter pour louer, vous pourriez bénéficier des avantages de la loi Pinel. Cette loi vise à réduire les impôts en investissant dans l’immobilier locatif. En fait, vous allez acheter pour louer sans apport et ainsi, vous paierez moins d’impôts. Le montant des réductions d’impôts dépendra notamment de la durée de votre contrat de location. Par exemple, pour 12 ans, ce seront 21% du capital investi, dans la limite de 63000€. Par contre, quand vous pensez acheter un appartement loué pour l habiter, il faut vraiment que votre logement réponde à une réglementation thermique très précise. À défaut, vous commencerez par effectuer des travaux dans votre logement.

Sachez que vous aurez la possibilité de louer votre logement aussi bien à des proches qu’à des inconnus. Par contre, vous ne pourrez pas fixer librement le montant du loyer. Il est vrai qu’il dépendra de la surface habitable du logement mais pas seulement. Il faudra aussi tenir compte de la zone géographique du bien. Le but de la loi Pinel est de réguler les loyers dans les zones où la demande de logements est bien plus forte que l’offre. À terme, il devrait être plus facile d’accéder à la location d’un logement.

Une fois que vous aurez trouvé des locataires pour votre logement, il faudra fixer une date de remise des clés. Le même jour, vous procéderez à un état des lieux complet. Ce document précise exactement l’état du logement et de ses équipements à l’arrivée du locataire. Il sera établi en double exemplaire : un pour le locataire et un pour le bailleur. Il faudra en faire un second, à la sortie du locataire, à la fin du bail de location.

Etat des lieux

Sur un état des lieux, vous retrouvez des mentions obligatoires comme :

  • la description de chaque pièce : le sol, les murs, le plafond et tous les équipements qu’elle contient. Vous noterez tout même le plus petit des défauts : une tâche, une fissure, de la peinture qui s’écaille. C’est important si vous avez envie de récupérer votre caution le jour de votre départ
  • un inventaire des clés permettant d’accéder au logement. Le bailleur vous remettra plusieurs jeux de clés et en conservera un
  • un relevé des compteurs d’eau, d’électricité et de gaz, la cas échéant. À défaut, vous auriez à payer les dernières consommations du locataire précédent
  • sur l’état des lieux de sortie, il faudra aussi ajouter la nouvelle adresse du locataire sortant.

En plus de cet état des lieux, il faudra aussi signer un bail de location. Il matérialise les droits et les obligations du locataire et du bailleur. Tout comme pour l’état des lieux, le bail comporte également des mentions obligatoires. Ce sera notamment tout ce qui concerne le loyer, les charges, le bailleur, le locataire et bien sûr, le logement en lui-même.